La Lettre n°4 - Conseils pour l'été

Pour faire suite à la dernière lettre et ce jusqu'au 20 juillet nous seront en été (selon le calendrier chinois). Tout comme l'hiver, c'est une saison de transformation. Les énergies yang du printemps se transforment en énergie yin de l'automne. Ce passage à lieu au solstice d'été, le 21 juin, jour à partir duquel le yang décroît au profit du yin. Ainsi durant l'été, les pathologies de type plénitude du haut du corps, de la tête et du mental se trouvent exacerbées ainsi que celles du vide de l'énergie des reins et du bas du corps.

Cycle saison 2Comment expliquer cela selon le référentiel de la médecine chinoise ?

En été, les énergies dominantes dans notre corps correspondent aux énergies du Cœur, de l'Intestin Grêle, du Triple Réchauffeur et du Maître du Cœur (cf. lettre précédente). Ces énergies sont montantes et présentes surtout dans le haut du corps. Toute personne ayant déjà un excès de ces énergies sera encore plus déséquilibrée en été. L'énergie saisonnière amplifie l'énergie interne du corps. A l'inverse, en été, les énergies de l'hiver correspondant aux énergies des Reins, de la Vessie et du bas du corps sont très faibles. Ainsi, toute personne avec des énergies faibles, à la base, au niveau de l'Eau sera encore plus déséquilibrée en été. L'énergie stagnant dans le bas du corps aura encore plus de difficultés à monter jusqu'à la tête.

C'est ainsi que la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) explique les jambes lourdes plus douloureuse en été : l'humidité stagnante dans les jambes par manque d'énergie des Reins arrive encore moins à monter dans le corps.

Le Cœur comme vous l'avez compris est l'organe maître de l'été, il exprime l'abondance du feu. Ce feu se traduit dans notre corps par la saveur amère. Les recommandations pour l'été selon la MTC (source : La Médecine Chinoise, Santé, Forme et Diététique de Dr Jean-Marc EYSSALET et Éveline MALNIC) sont les suivantes :

  • Profiter du soleil dans ses phases intermédiaires et ainsi se coucher tard mais se lever tôt.

  • Ne pas s'exposer à une chaleur excessive et aux coups de soleil pour éviter les fièvres automnales.

  • On cultive un lâcher-prise, une écoute, une attitude de non-agir, une ouverture d'esprit pour contempler la Beauté.

  • On évite tout travaux forcés ou tout ce qui peut nous mettre dans des frustrations.

Sur le plan alimentaire :

  • Manger moins mais plus souvent.

  • Éviter la saveur amère car bien qu'elle soit liée au cœur, sa fonction durcissante s'oppose au mouvement de l'été, éviter ainsi : cacao, café, thé noir, grillades et tabac. Par contre, l'amer subtile est conseillé : pouces de bambou, sarrasin, échalotes, abricots.

  • On augmente la saveur piquante douce pour protéger le Métal (Poumon/Gros Intestin) et éviter la déshydratation. Attention aux épices rouges qui favorisent la chaleur (préférer le poivre au piment rouge).

  • On modère la consommation de concombres, courges, courgettes et aubergines ou on les mange cuites ou accompagnées d'aromates chaudes.

  • Éviter la consommation excessive de melon, pastèque et cucurbitacées si vous faite de la rétention d'eau ou pour les personnes âgées car ces aliments sont froids et humides et ainsi, limitent la circulation du yang dans le corps.

  • On évite également de consommer trop d'aliments glacés et de soupes froides pour éviter de faire confronter un froid extrême à la forte chaleur de l'été sous peine d'obstruction et donc de douleurs, diarrhées, fièvres en automne.

  • Éviter les graisses animales, fritures, alcool et excès de gâteaux générateurs de chaleurs interne.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau