La Lettre n°5 - Le sport et la MTC

Été rime avec vacances, soleil, détente, repos, sport etc. Et pour changer des dernières lettres consacrées aux énergies saisonnières, nous parlerons cette fois-ci d'une activité que l'on peut pratiquer toute l'année et pour certains plus l'été que l'hiver, c'est le sport. Comment le sport ou l'activité sportive est comprise de la médecine chinoise traditionnelle ? Et quels sont les conseils que l'on peut apporter pour une maîtrise de son activité sportive sans puiser dans ses ressources énergétiques vitales ?


La base de la compréhension de toutes relations en médecine chinoise traditionnelle part du WU WEI ou 5 mouvements ou 5 dynamismes dont nous avons parlé jusque là pour les saisons. Chaque énergie, chaque saison, chaque organe, chaque entrailles se retrouve dans ces 5 mouvements. Les relations qui unissent ces 5 mouvements sont l'engendrement et le contrôle:

  • le bois engendre le feu

  • le feu engendre la terre

  • la terre engendre le métal

  • le métal engendre l'eau

  • l'eau engendre le bois

  • le bois contrôle la terre

  • la terre contrôle l'eau

  • l'eau contrôle le feu

  • le feu contrôle le métal

  • le métal contrôle le bois

Les organes et les entrailles étant classées dans ce cycle, leurs énergies sont soumises aux mêmes lois d'engendrement et de contrôle (cf. schéma ci-après).

Et le sport dans tout cela. Et bien, les différentes parties du corps sont aussi classées dans ces cycles (cf. schéma ci-après):

  • les muscles et tendons sont à relier à l'énergie du BOIS et donc du Foie et de la Vésicule Biliaire

  • le cœur et les vaisseaux sont gouvernés par l'énergie du FEU et donc du Cœur, de l'Intestin Grêle, du Maître du Cœur et du Triple Réchauffeur

  • les chairs et les 4 membres sont sous le contrôle de l'énergie de la TERRE et donc de la Rate – Pancréas et de l'Estomac.

  • la peau et les nerfs sont gouvernés par l'énergie du METAL et donc le Poumon et le Gros Intestin.

  • la moelle épinière et les os sont à relier à l'énergie de l'EAU et donc des Reins et de la Vessie



Malheureusement, pour comprendre les phénomènes qui régissent ces lois d'engendrement et de contrôle au niveau des différentes parties du corps, il faut avoir des connaissances de biologie humaine qui ne seront pas explicités ici (embryogenèse, régulation du calcium et potassium dans lCycle sporte corps etc ...). Ce qu'il faut simplement retenir est que chaque élément de notre corps est important pour une bonne pratique sportive. Par exemple :

  • Un affaiblissement par exemple de l'énergie du Foie lié aux muscles et tendons pourrait entraîner des crampes, des luxations, des entorses plus facilement qu'une personne pour laquelle cette énergie est équilibrée.

  • Un affaiblissement de l'énergie du Cœur peut causer des essoufflements et/ou des vertiges après l'effort (défaut de circulation du sang).

  • Un désordre de l'équilibre de l'énergie de la Rate/Pancréas peut influencer vos performances et votre récupération (la Rate/Pancréas ayant le rôle de transporter l'énergie et les fluides dans le corps).

  • Un désordre de l'énergie du Poumon peut entraîner de la transpiration excessive et aboutir à une déshydratation et à une perte de performance également (« le Poumon est le maître du QI »).

  • Un affaiblissement de l'énergie des Reins peut vous rendre plus sensible aux fractures, aux douleurs articulaires (dos notamment).

Ce sont évidemment des exemples possibles que la médecine traditionnelle chinoise a observé depuis des milliers d'années. Ce n'est évidemment pas toujours le cas.

Avec ces éléments, nous pouvons comprendre l'intérêt d'identifier nos déséquilibres énergétiques afin d'anticiper tous problèmes liés à la pratique sportive. J'en profite également pour indiquer que la Médecine Traditionnelle Chinoise par l'utilisation de techniques de ventouse, moxibustion, acupuncture, TUI NA et digitopressions complémente très bien les traitements médicaux et les massages kinésithérapeutiques dans le cas de courbatures ou blocages musculaires, d'entorses, fractures, luxations, déchirures musculaires en favorisant la libre circulation énergétique locale ainsi que l'accélération du processus d'auto-guérison du corps.

Dernier conseil issu de la Médecine Traditionnelle Chinoise : la sueur, la sudation fait sortir l'énergie (le QI) hors du corps avec les liquides organiques. Dans le cas, d'une maladie infectieuse, c'est très intéressant afin de faire sortir le pervers externe qui a attaqué le corps, par contre, une sudation excessive dans une situation « normale » va épuiser l'énergie du corps. Une légère sudation est préconisée dans la pratique sportive (et les sauna) afin de maintenir son énergie vitale (D'ailleurs pas de sudation après une saignée donc pour vous Mesdames, pas de sauna pendant ou après les règles !). A partir du moment, où l'on « mouille le T-shirt » pendant notre pratique sportive, nous sommes déjà dans l'utilisation de cette énergie vitale ou JING qui est notre petite flamme et qui lorsqu'elle s'épuise, la mort survient (citation du SO WEN). C'est encore plus vrai l'été car la batterie de nos reins est plus faible et donc plus sensible aux efforts excessifs.

Je vous souhaite donc une bonne pratique raisonnée de vos activités sportives et de bonnes vacances ensoleillées.

Ajouter un commentaire