La Lettre n°3 - L'été

Feu 1A partir du 5 mai nous entrons dans l'été XIA qui est la saison de l'élément feu associé en médecine traditionnelle chinoise (MTC) à l'énergie du cœur, de l’intestin grêle, au maître du cœur et au triple réchauffeur. L'été, élément feu, est particulier en MTC puisque c'est la seule saison, le seul élément en correspondance avec 2 organes et 2 entrailles. Ces dernières sont le maître du cœur et le triple réchauffeur associés au cœur et à l'intestin grêle. Ces entrailles sont un peu particulières car ils ne représentent pas d'organe ou d’entrailles biologiques véritables.

Le maître du cœur, gardien du corps de l'empereur (le cœur), est associé à l'enveloppe qui se situe autour du cœur appelé le péricarde. Le péricarde est un sac à double paroi contenant le cœur et les racines des gros vaisseaux sanguins. Il est constitué d'un feuillet profond et d'un feuillet superficiel. Ces deux feuillets peuvent glisser l'un par rapport à l'autre, ce qui facilite les mouvements du cœur1. En MTC, il facilite également le bon mouvement énergétique du cœur.

Le triple réchauffeur a pour rôle de favoriser la bonne circulation du Qi dans les trois foyers (notamment le yang rénal et le feu de Ming Men), de gérer la répartition correcte des liquides dans le corps et de contrôler en partie la thermorégulation. Ainsi, il est souvent interprété comme représentant le système lymphatique et tous les espaces, petits et grands entre les viscères, les appareils, les tissus et les cellules.


Au chapitre II du Su Wen, on trouve « les trois mois d'été sont appelés à se « multiplier » et « monter en épi » (Fant Xiu). Les souffles du ciel et de la terre se conjuguent étroitement et les dix milles être fleurissent et fructifient. On se couche la nuit tombée et à l'aube on se lève. On ne daigne pas de s'exposer au soleil. On exerce son pouvoir sans y mettre de l'impétuosité. On accompagne l'éclat du fleurissement général afin que s'accomplissent un total épanouissement. On favorise le libre déploiement, l'extériorisation des souffles (internes), comme s'ils aspiraient à évoluer au dehors. Telle est la correspondance aux souffles de l'été et la voie pour nourrir intimement la croissance de la vie (Chang). Aller à l'encontre de cela blesserait le cœur et causerait en automne des fièvres intermittentes par insuffisance (de l'offrande) au mouvement de récolte (Shou) spécifique de l'automne. ». Cette vision un peu philosophique et peut-être difficile à appréhender vient du fait que le cœur et l'intestin grêle en MTC sont liés à ce que les chinois appellent le Shen, l'esprit. Beaucoup de déséquilibres de l'esprit se manifestent en été, qu'ils soient par excès d'énergie du cœur ou par vide d'énergie des reins. Afin, d'éviter ces déséquilibres nous devons particulièrement renforcer l'énergie de nos reins (faible en été) et favoriser la libre expression de notre esprit et donc de l'énergie du cœur afin de ne pas créer de stagnation d'énergies qui pourrait se manifester en automne par d'autres déséquilibres.

Références : 1 : Wikipédia

Ajouter un commentaire