inter-saison

Lettre n°23 - Inter-saison du printemps

Bonjour,

Lever soleilBien que le froid pointe enfin son nez, nous entrons dans l'inter-saison du printemps selon le calendrier des saisons asiatiques. Ce dernier est basé sur le calendrier solaire, les équinoxes et les solstices. Il est indépendant du climat extérieur. Il suit les mouvements yin et yang du soleil durant l'année. Comme à chaque inter-saison, c'est le moment de remettre les pendules à l'heure et de faire du tri. L'heure n'est plus aux idées vagabondes, il va falloir passer à l'action.

Alors que l'inter-saison de l'automne nous invite à nous débarrasser du superflus, l'inter-saison du printemps nous guide dans le rangement et la réorganisation de notre intérieur, de nos projets, de nos vies. En fonction de ce que nous allons mettre en place cette année, nous aurons besoin de ressources et pendant cet inter-saison, nous allons simplement les mettre à disposition (en les sortant du placard) ou bien nous allons les créer si elles nous manquent.

Ainsi, de nouveau, l'énergie TERRE est en action dans notre corps et dans notre vie. Celle-ci est gouvernée par les méridiens de la Rate-Pancréas et de l'Estomac. Il sera important de manger léger, voire de faire un léger jeûne pour aider notre corps à réaliser des activités différentes de la digestion. Après tout, nous ne sommes pas sur terre uniquement pour manger ! Profitez de ce moment pour laisser votre corps assimiler autre chose que des aliments. La digestion émotionnelle ou psychologique spécifique de cette inter-saison va nous permettre d'avancer dans nos projets de vie. Certes, cela ne va pas se matérialiser tout de suite, c'est la première étape, le corps fabrique les éléments de constructions. L'étape suivante se déroulera au printemps avec l'assemblage de ces éléments de construction.

La Rate et l'Estomac assurent la répartition de l'énergie dans le corps. L'Estomac a un mouvement descendant et la Rate a un mouvement ascendant. CesLegumes force deux viscères gouvernent notre énergie « post natale » et nous permettent de ne pas puiser dans notre batterie des Reins et notre JING (énergie vitale). C'est majoritairement grâce à l'énergie de la TERRE que nous pourrons vivre en bonne santé jusqu'à la fin de nos jours. Il faut donc préserver au maximum cette énergie. Cependant, l'être humain au fil de sa vie a eu des difficultés à la préserver et la comprendre. Il y a eu et il y a toujours des carences et consommation d'aliments et boissons toxiques pour le corps. Depuis quelques dizaines d'années, dans certaines populations, le corps souffre maintenant de surconsommation, nous sommes passés de la carence à l'abondance trop vite. Le corps ne s'est pas adapté. A cela s'ajoute que les aliments sont de moins en moins naturels et ressemblent de plus en plus à de la chimie. Une vision du futur des années 1900 montrait que nous allions nous nourrir de pilules d'ici 100 ans … n'est-ce pas presque le cas ? Ce que nous trouvons à manger ne sont plus des préparations culinaires, ce sont de savants mélanges de produits chimiques. Le problème est que notre corps est programmé pour assimiler des matières vivantes (fruits, légumes, poissons, viandes, céréales, crustacés, algues). Il n'est donc pas étonnant qu'il y ait apparitions dans la population générales de plus en plus de symptômes (notamment des douleurs) qui touchent les chairs et tout le corps. L'énergie TERRE s'épuise à comprendre ce qu'on lui donne à manger pour le digérer (si elle réussit). Il ne reste plus assez de forces pour faire circuler l'énergie dans le corps et ainsi apparaissent différents symptômes et surtout des douleurs.

Si votre projet est d'améliorer votre santé, il est peut-être intéressant pour cette année de vous fixer comme objectif de limiter les produits transformés au bénéfice des produits naturels bruts, si possible bio et sans OGM. Il est possible au moins de tenter l'expérience pendant les inter-saisons TERRE. Par exemple, on trouve beaucoup de vitamines C biodisponible dans une orange fraîche, c'est plus sympa que d'avaler un comprimé, même s'il est Bio et votre Rate vous remerciera.

Mis à part le travail sur l'alimentation, c'est également le début d'aller à la quête d'autres ressources personnelles avec les outils qui sont les vôtres (méditation, qi gong, tai chi, yoga etc.) ou bien d'aller chercher ce qu'il vous manque dans le monde extérieur (lecture, conférence, visite chez votre thérapeute, pratique sportive etc.). La méditation avec les mains sur l'estomac facilitera le travail psycho-émotionnel à mettre en place.

Pour finir sur ces quelques informations, retrouvez ces lettres et d'autres articles sur la page facebook de Ti-Ming. N'hésitez pas à les partager autour de vous.

A bientôt et prenez soin de vous.

Lettre n°19 - Inter-saison TERRE-EAU

Vous avez, peut-être, senti en début de semaine un peu de fatigue, de morosité, de désagréments digestifs voire de maux de tête. C'est peut-être dû au fait que nous entrons depuis le 20 octobre dans l'intersaison de l'hiver où notre corps doit de nouveau s'adapter aux énergies saisonnières.

Comme toute période Terre dans l'année, c'est un moment où le corps fait une pause, digère, fait le point sur la saison précédente. Il va ainsi mettre en place les processus qui nous permettront de passer l'hiver dans les meilleures conditions possibles. Jusqu'au 7 novembre, il sera important de préserver notre estomac de toute surcharge d'activité supplémentaire, puisque durant l'hiver nous allons vivre sur un certain nombre de réserves que le corps a tendance à vouloir stocker dès maintenant. Il est possible pendant cette période de prendre un peu de poids, qui va normalement disparaître en seconde partie d'hiver. L'hiver est la période privilégiée pour perdre du poids ; non pas en faisant de l'exercice puisque le corps doit être au repos, mais en mangeant simplement moins (comme si nous hibernions).

Terre2

L'énergie de la Rate-Pancréas gère notre idéation. Ainsi, mettre notre cerveau au calme et au repos pendant cette période va nous être bénéfique. La pratique du yoga, de la méditation, du qi gong, du chant, de la contemplation de la nature et des couleurs magnifiques qu'elle nous offre en ce moment sont les bienvenus au détriment de la télévision, de la lecture, des discussions philosophiques avec les amis. Éviter tout ce qui pourrait amener des soucis pendant cette période.

Nous pouvons comparer la période Terre à la jachère qui permet de laisser la nature remettre les champs en bonnes conditions pour produire les prochaines cultures. Le corps fait une sorte de « reset » et remet en place de nouveaux processus. Le risque de ne pas laisser le corps se préparer aura pour conséquences une fragilité par rapport aux « épidémies » saisonnières, telles que la grippe, les rhumes, bronchites etc.

Il est conseillé pendant cette période de manger des céréales, des pommes de terre, châtaigne de terre (ou souris de Hollande, légume ancien), surtout du riz et de faire des repas simples (sans mélanges de légumes, viandes, poissons, épices). Il vaut mieux manger des aliments cuits à l'eau sans assaisonnement et séparés les uns des autres. De plus, c'est un exercice très intéressant pour découvrir, ou je l'espère redécouvrir, le vrai goût des aliments trop souvent masqués par les assaisonnements. Par cette méthode, vous allez pouvoir identifier plus facilement les saveurs des aliments (doux, acide, amer, piquant, salé). C'est un très bon exercice à faire avec les enfants. Attention, un aliment peut avoir plusieurs saveurs !

Évidemment, le jeûne n'est pas préconisé pendant cette période.

Rizieres

Si vous avez des déséquilibres de l'énergie de la Rate-Pancréas-Estomac, c'est une période favorable pour remettre les pendules à l'heure. Les manifestations spécifiques de ces déséquilibres ne sont pas évidentes car elles peuvent être également liées à des déséquilibres d'autres énergies dans le corps. Cependant, dans une majorité des cas, une réflexion excessive, des ruminations, cogitations, idées fixes, ballonnements, selles molles, fatigue, descente d'organes, spermatorrhée, aménorrhées, frilosités, pieds et mains froids sont des signes de déficience de l'énergie de la Rate. Des aliments non digérés dans les selles, un ventre froid, une lenteur de digestion, manger sans faim, très soif, nausées, vomissements, certaines migraines et céphalées sont souvent liés à un déséquilibre de l'énergie de l'estomac. Si vous êtes dans ces cas-là, les quelques conseils décrits ci-dessus pourront vous soulager si c'est passager. Si c'est un problème récurrent ou chronique, je vous conseille évidemment un bilan avec un professionnel avant que les déséquilibres n'aillent plus loin.

Dsc 0005

J'en profite également pour remercier les personnes qui sont venues me rendre visite sur mon stand au salon du bien-être et du Zen Eudois le 11 octobre et vous informe que je serai parmi les praticiens et enseignants de reiki sur le stand de La Fédération de Reiki lors du salon du bien-être d'Amiens du 13 au 15 novembre pour vous offrir des séances découvertes de reiki. N'hésitez-pas à venir m'y rendre une petite visite et éventuellement découvrir le reiki, pratique de santé holistique.

 

Sur ces quelques informations, je vous souhaite une bonne journée et à bientôt.