Lettre n°11 - Les repas de fête

RepasNous arrivons à la fin de l'année calendaire avec pour beaucoup de monde des repas très copieux, trop copieux ou en tout cas différents de ce que notre corps a l'habitude de digérer.

Biologiquement parlant, plusieurs organes et entrailles interviennent dans la digestion. Il y a l'estomac, le pancréas, le foie et la vésicule biliaire. Tout cet arsenal va être mis à contribution pour réduire les aliments que nous ingérons en petites unités assimilables par notre intestin grêle. Si nous voyons notre digestion ainsi, il devient clair qu'une bonne mastication des aliments va nettement soulager nos organes pendant le processus de digestion, donc premier conseil lors de ces gros repas : "mastiquez le plus possible !" Une bonne mastication permet non seulement de profiter du goût des plats préparés (nous n'avons pas le privilège de le vivre lorsque nous "avalons" les aliments), mais également de préparer les organes et les entrailles à digérer correctement ce que nous absorbons.

Les scientifiques ont démontré qu'il y a un phénomène d'anticipation du corps par rapport à la position du bol alimentaire (aliments en phase d'être digérés) dans le corps. Par exemple, l'estomac va commencer à se mettre en route lorsque les enzymes digestives dans la bouche sont libérées. Ainsi lorsque le bol alimentaire passe dans l’œsophage, l'estomac est prêt à le recevoir. Une fois que le bol est dans l'estomac, c'est le foie, le pancréas et la vésicule biliaire qui se réveillent et se mettent en activité. Puis ce sont les intestins qui vont activer leur péristaltisme (mouvement des muscles permettant le transit).

Notre système de digestion est ainsi fait. Nous comprenons donc que lorsque nous mangeons trop vite, sans mâcher suffisamment, l'estomac reçoit le bol alimentaire sans être prévenu et comme il prend cela comme une agression, il va chercher à le faire remonter, d'où les aigreurs d'estomac et les nausées ou les sensations de plénitude de l'estomac que certaines personnes ressentent. A l'inverse, stimuler la mastication sans bol alimentaire va épuiser l'estomac, et si cela se produit trop souvent, lui donner une mauvaise éducation. Les personnes qui mangent souvent des chewing-gums sont dans ce type de processus. Il y a continuellement mastication mais l'estomac ne digère rien. Au bout d'un moment, il va changer sa communication avec la bouche afin de préserver son énergie. Ainsi, lorsqu'il y aura mastication, il ne va plus se mettre en route comme il le faisait pour préparer la digestion (il a appris que cela ne servait à rien). Donc, quand nous allons manger, il ne va plus se mettre en préchauffage et va recevoir le bol alimentaire sans y être prêt. On se retrouve de nouveau dans la situation précédente. 

Voici quelques illustrations de dérèglements de notre corps par rapport aux habitudes que nous mettons en place (mais que vous pouvez facilement changer afin de retrouver un fonctionnement naturel et sain du processus de digestion).

Cependant, même quand tout va bien, les repas de fêtes sont toujours un peu difficiles à digérer et il existe une pharmacopée chinoise intéressante pour les repas festifs, que vous trouverez en suivant le lien ci-dessous. Par contre, lisez bien les contre-indications. Dans toute pharmacopée, ou toute préparation à base de plantes, il y a des indications et des contre-indications. On a souvent tendance à oublier les contre-indications des préparations et tisanes de plantes, alors faites attention, une préparation de pharmacopée ou de plantes n'est jamais anodine, surtout, vous le comprendrez, si elle est prise régulièrement.

http://dietetiquetuina.fr/boutique/home/82-ventre-gonfle.html?utm_source=Lecteurs+abonn%C3%A9s+%C3%A0+la+newsletter&utm_campaign=172b247775-RSS_EMAIL_newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_e2c84a9a78-172b247775-53845185

Je vous laisse ainsi digérer ces quelques lignes et je vous souhaite chaleureusement d'excellentes fêtes de fin d'année.

médecine chinoise Rate Estomac Pancréas hiver digestion

Ajouter un commentaire