Apogée du printemps

Bonjour à toutes et à tous,

Ce mois-ci, nous allons nous réjouir du passage de l’équinoxe de printemps. Parfait équilibre entre la durée du jour et la durée de la nuit, le 20 mars 2019 est également l’apogée du printemps, le moment où le yang du printemps va céder sa place au ying. C'est un passage qui représente la transformation de la nuit en jour et qui s'accompagne d'un changement soudain de forme extérieure (la nature endormie se réveille et s'élance vers le ciel).

Foie 1Le printemps, gouverné par l'élément BOIS, reçoit l'influence de son élément climatique, le VENT. Son énergie réveille ce qui s’est endormi pendant l’hiver et permet le renouveau de la vie. Dans le corps, elle se loge dans le FOIE et la VÉSICULE BILIAIRE. Le FOIE est de nature yin (il contient le sang) mais a un mouvement yang car il fait croître et pousser (renouvellement cellulaire, pousse des cheveux et des ongles) en transmettant son énergie VENT à l’ensemble du corps. Par exemple, l’élément TERRE produit le sang des règles mais sans le VENT du BOIS, elles ne s’écouleraient pas en dehors du corps. C’est le VENT du FOIE et de la VÉSICULE BILIAIRE qui met en mouvement le corps et coordonne aussi les rythmes et les synchronismes (comme le rythme cardiaque). Le FOIE par sa nature yin est le grand organisateur du corps. C’est lui qui planifie tout et permet au corps que tout se coordonne de façon optimale. D’ailleurs, psychologiquement, nos difficultés à mettre en place des projets dans notre vie sont en lien avec un vide du FOIE. Les dérèglements de cet organe sont majoritairement d’ordre YIN et très rarement d’ordre YANG. Souvent, ça commence par un vide de yin du FOIE simple puis le yin s’affaiblissant ne sera plus en mesure de contenir le yang qui va s’échapper et on aura en plus du vide de yin, un yang excessif apparent. Pour illustrer cela, les femmes à la ménopause, peuvent avoir des bouffées de chaleur par vide de yin du FOIE. Si le déséquilibre s’accentue, le yang va s’échapper et des migraines peuvent apparaître en plus de ces bouffées de chaleur.

Son acolyte, la VÉSICULE BILIAIRE, est, quant à elle, de nature yang avec un fonctionnement yin. C’est elle qui déclenche le VENT et les mouvements dans leVbtete corps. Le FOIE et la VÉSICULE BILIAIRE sont aussi associés aux tendons et aux muscles. Les spasmes ou les tremblements sont des manifestations surtout d’un excès de VENT du FOIE (si vide de yin profond) ou de la VÉSICULE BILIAIRE (si attaque de vent externe comme un état grippal). Le VENT, ça bouge !!!! Et donc, tous les phénomènes de douleurs, démangeaisons ou symptômes qui bougent ou qui apparaissent et disparaissent sont du VENT interne. Ce dernier crée aussi de l’agitation mentale et physique (les personnes qui ne se posent jamais !). Dans un autre registre, son méridien passe sur les 2 côtés du crâne, ainsi quand le yang de la VÉSICULE BILIAIRE est excessif, il s’accumule dans la tête produisant des céphalées dites « en casque ». Tout comme le méridien de la VESSIE est en lien avec les points MU des organes et donc est capable de tonifier tous les organes, son méridien est en lien avec les zones sensitives et motrices du crâne. On stimule certains de ces points pour avoir une action sur la mobilité des 4 membres et leur sensibilité. Sur le plan psychologique, elle déclenche les décisions. Le FOIE organise et la VÉSICULE BILIAIRE décide du moment opportun pour déployer le projet. Ainsi, les personnes indécises ou qui changent d’avis tout le temps, ont souvent un dérèglement du fonctionnement de la VÉSICULE BILIAIRE. Pour finir succinctement, son fonctionnement yin est simple. Elle fait s’écouler la bile dans le duodénum. Si son mouvement yin est perturbé, la bile remonte par l’Estomac (en cas d’indigestion par exemple) ou bien, cas le plus fréquent, elle s’écoule mal voire plus du tout, produisant des calculs. Le signe avant-coureur est le goût amer dans la bouche.

Il y a encore beaucoup à dire sur l’élément BOIS dans notre corps. Ce qui est important à retenir est surtout qu’il n’aime pas être entravé. La frustration est la première émotion qui signe une perturbation du mouvement naturel du BOIS dans le corps qui est le VENT. Alors libérez-vous et laissez couler. Vos projets ne s’en porteront que mieux.

HematitePour nous aider, nous pouvons nous tourner vers les minéraux. L’Hématite, appelée « la pierre qui saigne », est tout à fait indiquée. Elle est liée au chakra racine, à l'investissement et surtout au sang. Le FOIE gouverne le sang. Il le stocke lorsque nous sommes au repos et que nos besoins sont faibles. Il le libère vers les muscles ou les organes de digestion lorsque nous faisons un effort musculaire ou pendant et après les repas. Hématite perce les abcès émotionnels et psychologiques pour les libérer et les faire couler en dehors de nous. Elle travaille aussi sur les liens du sang. Hématite est toujours apte à nous aider en douceur à assumer les saignements (supportés ou imposés) qui en découlent. Cette énergie provoque ou accompagne tous les épanchements, toutes les extériorisations. Elle aide à sortir de l'engourdissement, stimule l'activité physique et psychique, restaure la force intérieure, l'esprit de décision et la spontanéité, lève toutes les peurs des anémiés en les motivant pour s'investir dans un projet. Et le réaliser. En Chine, elle est réputée souveraine pour prévenir ou soulager les accouchements pénibles. Pour intégrer pleinement au niveau cellulaire les caractéristiques d'Hématite, il est préférable de prendre un élixir non alcoolique d'Hématite (me contacter pour un achat) pendant 42 jours (matin ou soir en fonction des cas). Nous pouvons également méditer avec une Hématite sur notre premier chakra et une autre sur notre troisième chakra afin de plonger dans nos liens du sang et identifier les abcès à percer. Tout comme elle fait sortir le « mal », elle fait sortir le « bien ». On dit aussi que c'est la pierre qui met en valeur nos dons cachés… soyons patient car elle incarne une énergie yin tout en douceur et ses effets bénéfiques ne sont identifiables qu'après un long travail avec elle.

Si les minéraux ne vous parlent pas, pendant la saison, nous pourrons également utiliser les plantes. On pourra par exemple utiliser l'alchemille, la chélidoine, l’hamamélis, le pissenlit etc. Les plantes yang du foie vont booster l'immunité, activer les fonctions dépuratives du foie, fortifier la vue, favoriser la synthèse hormonale. Dans ces cas, l'angélique, l'armoise, le chardon marie, le cyprès, la prêle et le romarin peuvent être indiqués. Cependant, les plantes ont des effets importants sur notre santé, je vous conseille de vous rapprocher d'un spécialiste des plantes, d'un naturopathe ou votre pharmacien-herboriste pour le choix des plantes adaptées à votre cas.

J’espère que ces quelques informations changeront votre regard sur votre corps et votre santé.

A bientôt et prenez soin de vous.

 

mouvements yin et yang printemps foie BOIS vent vésicule biliaire

Ajouter un commentaire