rennes le chateau

Lettre n°32 - L'hiver est là

Bonjour à toutes et à tous,

Energie rein hiverEn ces fêtes de fin d’année, je vous souhaite un bon solstice d’hiver. Eh oui, c’est aujourd’hui le 21 décembre que nous touchons le fond. C’est un peu cynique mais, également, tellement vrai, car c’est le jour où nous avons le moins de lumière sur 24h. La nuit est présente, et, avec elle, toute la magie de l’ombre, du deuil de nos projets, de la conscientisation de nos illusions mais aussi la réalisation de ce que nous avons véritablement créé et qui est en phase avec nos missions sur terre et les lois universelles de la nature.

L’hiver commence, dans le calendrier des saisons, vers le 7 novembre pour atteindre son point maximal le 21 décembre et s’effacer vers le 17 janvier. Ces dates sont en adéquation avec les cycles solaires et nous savons aujourd’hui qu’il y a un petit décalage entre ce que nous appelons les saisons, basées sur l’hydrométrie et la température, et le cycle solaire. Cela nécessite autant pour l’être humain que la nature, une petite adaptation. L’hiver est le moment où « la terre est en contact avec le ciel ». La nature étant au repos, elle laisse libre accès aux énergies reçues des astres (étoiles, lune, soleil) sur notre planète Terre. Pareillement, elle laisse librement la Terre répondre à ces messages. L’être humain, quand à lui, reste éveillé et au travail. Il subit ainsi beaucoup plus fortement, pendant cette période, ces influences et en subit les conséquences surtout s’il ignore ces phénomènes et s’acharne à lutter contre eux.

La médecine chinoise met en lien ces phénomènes célestes avec le corps car tout ce qui est à l’extérieur de nous se retrouve aussi à l’intérieur. Ainsi, ce sont les Reins qui gouvernent cette période de l’année en nous. Et tels une antenne, ils vont réagir avec ces phénomènes pour les intégrer dans le corps afin que ce dernier puisse s’adapter parfaitement à son environnement extérieur. Il est donc indispensable de préserver leur énergie en cette période d’autant plus que les Reins sont nos racines. C’est là qu’est conservé le Jing, l’énergie que nos parents et nos ancêtres nous ont transmise. Les chinois pensent que ce Jing se consume comme une bougie tout au long de la vie et lorsqu’il s’éteint, notre âme quitte simplement notre corps. C’est notre capital vie en quelque sorte et tous les excès que nous faisons vont être compensés par le Jing. Si nous nous épuisons à la tâche, si nous mangeons trop et non approprié, si nous avons des pensées négatives, si nos émotions sont exagérées, si nous sommes rancuniers, si nous procrastinons, bref si nous sommes en dysharmonie avec les lois de la nature, nous puisons dans notre Jing et nous réduisons notre espérance de vie. Si nous avons des enfants, nous réduisons la leur dès leur naissance et nous leur apprenons, par nos comportements erronés, un chemin de mort. Heureusement, tout est possible et tout est transmutable pour la personne qui le souhaite profondément.Meditation

Comment préserver nos reins voire rétablir une énergie abondante et riche ? Pas de secrets, le meilleur moyen de ressourcer ses Reins, c’est le repos. Le sommeil entre 22 et 24h ainsi que de 7 à 9h va grandement favoriser la régénération des Reins. Ainsi, en hiver, on se couche tôt et on se lève tard comme la nuit !! La marée énergétique du Rein étant de 17 à 19h (heure solaire donc 18 à 20h en ce moment), il convient de se reposer à ce moment-là. Les Reins étant impliqués dans la procréation, les femmes doivent se reposer pendant leur période de règles et pendant toute la phase de gestation si elles sont enceintes. Pour les hommes, il convient également de se reposer après les rapports sexuels et prendre une alimentation adaptée avant et après les rapports. Il est important également pour les hommes de limiter l’éjaculation qui est, pour lui, une perte de Jing direct. Il y a même des études scientifiques qui montreraient un lien entre Alzheimer et des masturbations très fréquentes. Ainsi, les chinois ont mis en place des pratiques proches du tantrisme pour justement pouvoir accéder aux plaisirs de la chair sans pour autant perdre son Jing.

AncetresLes Reins sont le siège de nos liens avec nos ancêtres. Ainsi, pour nous libérer de transmissions familiales ou pour améliorer notre Jing, des exercices de Qi Gong, des méditations, tapoter avec les poings sur les Reins (pour les faire vibrer) ou des thérapies entre 18 et 20h (en ce moment) seront beaucoup plus efficaces qu’à un autre moment dans la journée ou dans une autre période de l’année. De plus, l’énergie des Reins est le soutien des autres organes et s’ils sont faibles ils peuvent entraîner des déséquilibres du Foie mais aussi de la Rate, du Cœur et du Poumon. D’expérience, 90 % des personnes qui prennent rendez-vous avec moi ont leur énergie des Reins faible et dans 50 % des cas, elle est à l’origine des problèmes pour lesquels les personnes viennent chercher une solution et des conseils. Malheureusement, la période de fin d’année dans notre monde occidental est synonyme de course aux cadeaux, de stress de repas de Noël, d’angoisses pour les bilans de fin d’année etc. La majorité des personnes s’oublie alors que c’est le moment idéal de travailler le fond, de travailler notre terrain, la racine de nos problèmes.

Sur un plan alimentaire, il est intéressant pendant cette saison de favoriser l’assimilation de poulet, de sarrasin, de produits de la mer, d’algues, de cannelle, de clou de girofle, baie de genièvre, de poivre noir, de muscade, de légumineuses (haricots secs, fèves, lentilles, pois, azuki etc.), le soja, le sésame noir, ginseng et le fenouil. Les viandes de porc, de sanglier et de canard sont aussi à consommer mais avec modération tout de même. Tous les légumes racines sont également bons en cette période comme les carottes, betteraves, pomme de terre et navets et pour les fruits, privilégiez le citron, la châtaigne et les noix.

Si vous aimez les huiles essentielles, l’Ylang Ylang nourrira le YIN des Reins et la cannelle de Chine le Yang des Reins. Par contre, pensez à bien diluer les huiles essentielles dans de l’huile (comme l’huile d’olive par exemple) avant d’appliquer sur les Reins. La cannelle de Chine qui est dermocaustique peut causer des brûlures cutanées.

Voici pour cette newsletter quelques conseils pour bien passer la saison des fêtes, et si possible ménagez-vous pendant les repas, vos Reins et vos ancêtres vous remercieront.

A bientôt et prenez soin de vous.

Lettre n°31 - Le mois d'août et l'entrée en automne

Bonjour à toutes et à tous,

L ’automne pointe son nez depuis le 7 août. Il est temps, pour moi, de vous envoyer quelques conseils saisonniers. Le basculement de l’énergie yang (montante) vers l’énergie yin (descendante) est la caractéristique de cette saison. L'automne est souvent synonyme de sécheresse et de chaleur avec plus ou moins de vent. La moisson se fait sentir. C'est le moment de l'année où les récoltes sont les plus abondantes et où l'on s'attache à préparer ses réserves pour l'hiver.

C'est également vrai sur le plan physiologique. Notre corps demande à ralentir un peu la cadence pour qu'il puisse intégrer tous les bons traitements que nous lui avons apportés depuis le printemps et pour mettre en réserves les bonnes énergies qui nous seront utiles pendant l'hiver (surtout l'énergie de défense et l'énergie calorifique).

La saison de l'automne, en Médecine Traditionnelle Chinoise, est en lien avec :

  • l’organe du Poumon,

  • l’entraille du Gros Intestin et

  • le grand méridien Tai Yin qui relie le méridien de la Rate et celui du Poumon.


Tai Yin en astrologie chinoise est la première couche énergétique au-dessus de la terre, la croûte terrestre. C'est la première énergie qui quitte le ciel pour entrer dans la terre. Les chinois antiques disent que le Tai Yin est la peau de la terre, il représente la surface de la terre. Ceci explique que l'énergie du Poumon est associée à la peau et au souffle (c’est le maître du Qi) et que la Rate-Pancréas est également associée aux chairs (sous la peau). Le Tai Yin a un mouvement descendant et interne. Le Qi externe (l’énergie qui nous entoure) passe dans le corps grâce au Tai Yin ce qui explique que lors de symptômes de fatigue, les praticiens de MTC stimulent souvent en association le Poumon et la Rate afin de favoriser l'entrée du QI dans le corps physique.

Tai Yin associé à l'automne et la sécheresse gère également la sécheresse ou la moiteur de la peau. Il est souvent impliqué en cas d’œdèmes ou de rétention d’eau dans le corps. L’énergie de la Terre contrôle les eaux dans le corps. L'excès d'eau est souvent une dérégulation de la Rate-Pancréas qui a des difficultés à faire s’écouler l'eau vers les Reins pour être filtrée voire éliminée. A l’inverse, l'insuffisance d'eau marque souvent une dérégulation de l'énergie Métal qui soit limite l’absorption de l’eau dans le corps, soit retient les liquides organiques dans les tissus, limitant l’hydratation correcte de la peau et des poils. D'ailleurs pour la MTC, l'éclat et la luisance des cheveux est à mettre en relation avec une bonne énergie du Poumon (sauf soins capillaires spécifiques qui, pour le coup, masquent la qualité du Qi de la personne). Le Gros Intestin est associé au Poumon. C’est l'entraille dédiée à l'absorption de l'eau dans le corps lors de la digestion. Le Poumon quant à lui libère de l'eau par la respiration et la transpiration ce qui signe également la forte implication du Poumon dans la gestion de l'hydratation du corps.

Un autre des principes de MTC concernant la gestion de l'eau est la suivante : « La Rate produit les liquides organiques, le Poumon les stocke ». Ainsi, en agissant sur l’énergie de la Rate, il est possible de ralentir la production des liquides organiques lorsqu’ils sont excédentaires comme en cas d’œdème ou de rétention d’eau. En travaillant l’énergie du Poumon, l’eau est remise en mouvement dans le corps et dans les tissus jusqu’au niveau de la peau. Dans un autre référentiel, dans les 5 éléments, c'est la Rate qui « nourrit » le Poumon, elle lui transmet les liquides purs issus des aliments et le Poumon les diffuse dans tout le corps jusqu'à la peau.

Pendant la période de l'automne, il est donc important de prendre soin de l'énergie du Poumon et de la peau en apportant au corps suffisamment d'éléments hydratants. Bien évidemment l'eau, mais pas seulement. Les tomates, melons, pêches, abricots, les pastèques apportent de l'eau au corps et sont à privilégier pendant cette période sauf si vous avez tendance à faire de la rétention d'eau, des œdèmes ou si vous cherchez à perdre du poids. Spécifiquement, les poires « arrosent » le Poumon et permettent d'hydrater correctement la Peau et de nourrir l'énergie du Poumon. Il est préférable de manger les poires avec la peau car la peau des fruits et des légumes, ainsi que les écorces, ont un tropisme sur notre peau. Par contre, leur peau peut être un concentré de pesticides et de produits de traitements, je vous conseille donc de consommer des produits biologiques.

En naturopathie chinoise, c'est le moment de faire une cure de jus d'aloé vera. Cette plante est dotée de nombreuses vertus et possède un pouvoir hydratant et régénérant des muqueuses assez formidable au point que l'aloé vera est très utile pour les personnes ayant des maladies inflammatoires intestinales ainsi que les personnes qui font des rayons dans le cadre de traitements du cancer. Par voie cutanée en gel, elle apaise et guérit les coups de soleil et les brûlures. La racine de bardane est également une plante détoxifiante de la peau. Par contre, attention à la « crie de bardane » c’est-à-dire les éruptions cutanées suite au nettoyage fait par la bardane. Ainsi, pour éviter cela, je vous conseille une plante drainante et activante du Foie comme le chardon marie en association avec la badiane, voire commencer par le chardon marie et introduire la bardane ensuite. Ainsi, en drainant le Foie en même temps, les toxines seront évacuées dans les selles via « l’usine de détoxification » du Foie au lieu de la peau. Ainsi, après cette cure, vous retrouverez une peau d’enfant, ou presque !

Pour nettoyer le Gros Intestin, très important pour notre corps, il est conseillé de faire une cure d’argile (verte, rouge ou blanche selon votre goût). Pour cela, prenez une cuillère d’argile et diluez-la dans un verre d’eau le soir. Le lendemain matin, au lever, buvez l’eau décantée et laissez le fond. Au fur et à mesure de votre cure, buvez de plus en plus de fond, jusqu’à boire l’eau et l’argile entièrement. Dans un même ordre d’idée, la cure de raisin est parfaite en cette saison. Elle décape les intestins et draine les toxines et les toxiques du foie tout en alcalinisant le sang (préventif contre les cancers). Pour cela, il est intéressant de manger uniquement du raisin tout au long de la journée sur une longue période. Dans un premier temps, une semaine par mois jusque fin septembre voire fin octobre, c’est déjà bien pour une détox préventive efficace.