médecine chinoise

Lettre n°29 - Le retour du printemps !!

Bonjour à toutes et à tous,


Vous vouliez sortir de l'hiver, eh bien c'est chose faite. Le calendrier des saisons énergétiques nous indique que le printemps s'étale cette année du 29 janvier au 4 mai. Ses principaux messages sont : le renouveau, la germination, la croissance et la chaleur douce propice à la maturation qui est l'essence de l'été.

L e printemps est gouverné par l'élément BOIS qui reçoit l'influence énergétique de son élément climatique, le VENT. Pour le moment, le yin est prédominant. Mais pendant cette période printanière le yang croît et le yin décroît afin d'atteindre un équilibre à l'équinoxe de printemps. Puis nous basculerons vers le yang dominant en seconde partie de printemps. C'est un passage qui représente la transformation de la nuit en jour et qui s'accompagne d'un changement soudain de forme extérieure (la nature endormie se réveille et s'élance vers le ciel). Par contre, l'énergie yang qui a commencé à croître depuis le solstice d'hiver continue de monter ; la direction de l'énergie pendant cette saison demeure inchangée.

Tout comme on peut le traduire avec la langue des oiseaux, le mois de février « fait vriller » (fé – vrier). C'est un mois très dynamique puisque c'est le premier mois de l'année dans le calendrier chinois et c'est également le début du printemps. Le printemps débutant principalement par l'énergie climatique du VENT, on se doute bien que ce mois-ci, ça bouge !!! C'est surtout qu'on s'est emmitouflé dans l'énergie de l'hiver stable et calme, comme l'eau qui dort, pour basculer brutalement, comme le radio-réveil du matin, dans le mouvement ascendant vers le ciel du printemps. Le VENT nous aide à réveiller notre corps, ouvrir nos pores afin que les bourgeons de la nouvelle année sortent et que notre fleur intérieure fleurisse.

Ainsi, les traditions de naturopathie chinoise nous indiquent «  Les trois mois de printemps sont appelés jaillir et déployer (Fa-Chen). Ciel et Terre, ensemble, font vivre les dix milles êtres qui en tirent leur fleurissement. On se couche à la nuit et on se lève à l'aube. On marche dans la cour à grands pas, cheveux dénoués, corps détendu, afin d'exercer son vouloir dans le sens de la vie : on laisse vivre et on ne tue pas, on offre et on ne prend pas, on récompense et on ne punit pas. Telle est la correspondance aux souffles du printemps et la voie pour nourrir la vie. Aller à l'encontre de cela blesserait le foie et produirait en été des bouleversements dus au froid par insuffisance de l'offrande au mouvement d'accroissement (Chang) spécifique de l'été. » (Su Wen, chapitre II). Ainsi, il est important de favoriser l'énergie du foie en libérant toute les tensions, qu’elles soient physiques, morales, émotionnelles, psychologiques. Nous pouvons également renforcer son énergie en ouvrant son cœur et en étant dans l'offrande et dans le don envers la nature mais également et surtout envers nous-même, nos proches, nos collègues de travail, nos amis et nos voisins. Donner permet de recevoir ce dont nous avons besoin et qui est en harmonie avec nous-même. Prendre engendre l'accumulation d'éléments qui ne sont pas nous et qui nous encombrent ou nous encombreront à un moment donné pour avancer sur nos projets et notre chemin personnel.

Pour nous aider pendant toute la saison, nous pouvons nous tourner vers les minéraux. Hématite, appelée « la pierre qui saigne », est tout à fait indiquée pour nous soutenir. Elle est liée au chakra racine, à l'investissement et surtout au sang. Le foie gouverne le sang. Il le stocke lorsque nous sommes au repos et que nos besoins sont faibles. Il le libère vers les muscles ou les organes de digestion lorsque nous faisons un effort musculaire ou pendant et après les repas. Hématite perce les abcès émotionnels et psychologiques pour les libérer et les faire couler en dehors de nous. Elle travaille aussi sur les liens du sang. Le foie héberge l'entité viscérale appelée par les chinois le « hun », cette entité mémorise nos expériences et notamment celle liées à nos rapports familiaux et même nos mémoires de vie passée et nos incarnations précédentes. Hématite est une énergie viscérale, impulsive, instinctive et profonde, à la force vitale étonnante. La primarité de son comportement s’exprime souvent sur le mode extraverti. Cependant, Hématite est toujours apte à nous aider en douceur à assumer les saignements (supportés ou imposés) qui en découlent. Cette énergie provoque ou accompagne tous les épanchements, toutes les extériorisations. Elle aide à sortir de l'engourdissement, stimule l'activité physique et psychique, restaure la force intérieure, l'esprit de décision et la spontanéité, lève toutes les peurs des anémiés en les motivant pour s'investir dans un projet. Et le réaliser. En Chine, elle est réputée souveraine pour prévenir ou soulager les accouchements pénibles. Pour intégrer pleinement au niveau cellulaire les caractéristiques d'Hématite, il est préférable de prendre un élixir d'Hématite pendant 42 jours (matin ou soir en fonction des cas). Nous pouvons également méditer avec une Hématite sur notre premier chakra et une autre sur notre troisième chakra afin de plonger dans nos liens du sang et identifier les abcès à percer. Tout comme elle fait sortir le « mal », elle fait sortir le « bien ». On dit aussi que c'est la pierre qui met en valeur nos dons cachés… soyons patient car elle incarne une énergie yin tout en douceur et ses effets bénéfiques ne sont identifiables qu'après un long travail avec elle.

S i les minéraux ne vous parlent pas, pendant la saison, nous pourrons également utiliser les plantes. Celles qui favorisent le yin du foie (principalement le sang du foie) vont relâcher l'organe foie et calmer le tonus musculaire, les allergies, abaisser la tension artérielle, équilibrer les excès hormonaux. On pourra par exemple utiliser l'alchemille, la chélidoine, l’hamamélis, le pissenlit etc. Les plantes yang du foie vont booster l'immunité, activer les fonctions dépuratives du foie, fortifier la vue, favoriser la synthèse hormonale. Dans ces cas, l'angélique, l'armoise, le chardon marie, le cyprès, la prêle et le romarin peuvent être indiqués. Cependant, les plantes ont des effets importants sur notre santé, je vous conseille de vous rapprocher d'un spécialiste des plantes, d'un naturopathe ou votre pharmacien-herboriste pour le choix des plantes adaptées à votre cas.

J'espère que ces petits conseils vous soutiendront tout au long de la saison et vous permettront d'avancer dans vos projets sereinement.

A bientôt.

Lettre n°28 - Janvier 12ème mois de l'année

Bonne annéée !!

Je reprends les newsletters après un petit arrêt. Le déménagement dans l'écovillage Terra de Lutz dans les Pyrénées m'a demandé beaucoup d'énergie et de temps pour m'installer et installer toutes les personnes qui prennent part à cette aventure. 2017 sera pour moi la reprise de la médecine chinoise dans l'Aude où je n'ai pas encore trouvé de local pour pratiquer, mais je relance l'énergie de création en vous présentant cette première newsletter  de l'année.

Ainsi, je vous souhaite une excellente année 2017 avec autant de lumière dans votre cœur que nous avons de soleil ici. Je vous souhaite également de bien prendre soin de vous et que la santé vous sourie tout au long de l'année, même si vous ferez peut-être face à quelques défis.

PinealeVous l'avez constaté, depuis le 21 décembre, nous avons entamé la période yang de l'année avec les jours qui rallongent. Ces variations très faibles de durée de lumière quotidienne et de luminosité sont captées par notre corps sans que nous en ayons conscience. Savez-vous comment ? C'est au cœur de notre cerveau que tout se passe. La glande pinéale (ou épiphyse) est une glande endocrine de l'épithalamus. Lorsqu'on est dans la pénombre, elle secrète de la mélatonine qui est l'hormone du sommeil. La glande pinéale joue un rôle central non seulement dans la régulation des rythmes biologiques de veille et de sommeil (sur 24h) mais aussi dans les rythmes des saisons (sur 365 jours). Tous les jours, elle ralentit notre activité le soir et l'accélère le matin ; elle accélère notre rythme au printemps et surtout en été puis ralentit nos métabolismes en automne et en hiver. Elle règle donc un double rythme dans notre corps. Lorsque nous avons conscience de ces rythmes naturels en nous, nous pouvons organiser nos activités en conséquence. Nous avons un double avantage à penser ainsi car une activité faite au bon moment est réalisée plus efficacement et demande moins d'efforts à notre corps. Notre santé est préservée. Consacrez ainsi plutôt vos matinées à des activités physiques ou qui nécessitent une grande consommation d'énergie (les activités intellectuelles fortes également) et les après-midi, à des activités plus calmes et qui demandent moins d'efforts physiques et intellectuels. Ce constat est également à projeter sur l'année avec des activités consommatrices d'énergie au printemps et en été, et des activités calmes en automne et en hiver pendant lesquels un maximum de repos et de sommeil sont nécessaires.

En médecine chinoise, la gestion des rythmes biologiques est gérée par l'énergie BOIS (le foie et la vésicule biliaire) mais les autres organes peuvent également perturber ces rythmes. Il est donc important en médecine chinoise comme en naturopathie de prendre soin de son foie et de sa vésicule biliaire. 

Soleil inclinaisonNos quatre saisons ont pour différences la luminosité extérieure (intensité de la lumière solaire), la durée du jour par rapport à la nuit, la température extérieure, le vent et le degré d'humidité. Le soleil joue un rôle très important dans ces variations de climat. Fait-il plus chaud en été parce que nous nous rapprochons du soleil ? Même si cette explication est logique, elle n'explique pas ces changement de température. La planète Terre passe au plus près du soleil au mois de janvier, à 147 millions de kilomètres, alors qu'en juillet on s'en écarte de 152 millions. Nous nous écartons et nous nous rapprochons donc de 5 millions de kilomètres du soleil tous les ans. Cependant, même si 5 millions de kilomètres nous semblent énormes, la taille de la Terre est tellement faible par rapport au soleil que ces millions de kilomètres ne changent quasiment rien à notre température atmosphérique. Ce qui influe de façon importante sur la température atmosphérique est l'inclinaison de l'axe de la terre par rapport au soleil. Ainsi, en hiver, la lumière solaire est rasante. 1 m² de soleil chauffe 3 m² de sol. Alors qu'en été, la lumière est verticale par rapport au sol et se concentre sur une surface plus petite. 1 m² de soleil chauffe 1 m² de sol. En hiver, nous avons donc moins de luminosité et une durée de soleil plus faible qu'en été, ce qui explique qu'il fait froid en hiver et chaud en été.

Fig131Pour clôturer ce 12ème mois de l'année civile asiatique, « l'univers est enfermé, le Yang demeure caché, le Yin s'est propagé. Le haut du corps est en abondance, l'énergie de l'eau ne circule pas. On tonifie le cœur, on aide les poumons, on harmonise et régularise les reins. » (La médecine chinoise. Santé, forme et diététique.  Édition : Odile Jacob). C'est la phase intermédiaire entre le cycle qui se termine et le nouveau qui commence. Les nouvelles pousses se déploient. Il est intéressant de compléter l'action de la saison sur les reins. Ainsi, tout exercice qui vise à rassembler l'énergie dans les jambes et le bassin tout en suscitant une montée d'énergie très modérée vers le thorax est les bras seront favorables à notre santé et notre bien-être. De même, à partir du 17 janvier, nous entrerons en intersaison avec le printemps, les exercices de qi gong visant à harmoniser la rate, l'estomac et le pancréas (cf. image) seront les bienvenus ainsi que les jeûnes (pour mettre la fonction digestive au repos). On évite ainsi d'affronter le climat froid extérieur mais on ne surchauffe pas non plus son intérieur. On évite également toute transpiration excessive. 

Sur un plan alimentaire, il convient de réduire la saveur douce (miel, confiture, sucres, pâtisseries, fromages, beurre, huiles) au profit de la saveur amère (riz sauvage, riz long, sarrasin, seigle, navet, brocoli, laitue cuite, endive, chicorée, ciboule, échalote, haricot sec, persil) qui va venir tonifier la substance du cœur. On aide les poumons avec l'avoine, oignon, œuf, avocat, figue, amande, pignon. On harmonise les reins par les haricots azukis, algues rouges, moules, fenouil, coriandre et clous de girofle.  
J'espère que ces petits conseils de début d'année viendront compléter vos bonnes résolutions ! 

 

A bientôt.