hiver

Inter-saison de l'hiver

Depuis quelques semaines, certainement qu’un peu plus de fatigue, de morosité, de désagréments digestifs voire de maux de tête se font de plus en plus présents au quotidien. C'est peut-être dû au fait que nous allons entrer le 20 octobre dans l'inter-saison de l'hiver et votre corps va devoir, comme chaque année, s'adapter aux énergies saisonnières les plus yin de notre cycle terrestre annuel.

Dans notre calendrier, les saisons sont définies par des dates. Mais en réalité, on ne passe pas du jour au lendemain, de l'automne à l’inter-saison puis à l’hiver. Ces phénomènes climatiques et astrologiques sont progressifs. Selon certains principes taoïstes, une des relations qui lie le yin et le yang est l'engendrement. Ainsi, le yang engendre le yin, qui lui-même engendre le yang. Les saisons suivent également ce cycle d'engendrement. Par exemple, au début de l’automne, le yang naissant croît pour culminer en milieu de saison et engendrer le yin. Puis il décroît et le yang ancien disparaît en fin de saison pour faire place au yang nouveau de l’hiver, naissant du yin culminant de l’automne. Le mouvement du yin est strictement opposé au yang. En début d’automne, le yin culminant de l’été donne naissance au nouveau yang automnal, puis décroît jusqu’à l’équinoxe d’automne, durant laquelle, le yin disparaît pour renaître du yang culminant, donnant naissance ainsi, au yin automnal qui va croître jusqu’à son apogée en fin d’automne. La figure ci- dessous est une représentation de ce je viens d'énoncer.

Croissance decroissance saisonsOn remarque ainsi un décalage d’une demi-saison entre le yin et le yang. Ceci est normal car le yang précède le yin. Les transformations se font d’abord sur les plans subtils et informationnels avant de s’ancrer dans la matière et le physique. C’est le même principe qui est utilisé dans les pratiques de médecine chinoise appliquées à la santé. C’est l’information du corps par l’activation, la libération, la stimulation, le dégagement de points d’énergie qui va informer le corps sur les changements qu’il doit opérer pour mieux se réguler. Ceux-ci se manifestent quelques heures à quelques jours après la séance. C’est le temps d’intégration et ce temps est différent chez chacun de nous en fonction de notre histoire.

Entre 2 saisons, il existe une période durant laquelle le yang de la saison précédente va se transformer en yang de la nouvelle saison. C’est une période dite de mutation qui est permise par le yin qui devient culminant. C’est l’inter-saison. Cette période est plus marquée que les solstices ou équinoxes car le yin très présent va engendrer des ajustements d’ordres physiques, ce qui n’est pas toujours très agréable. Dans les 5 éléments de la médecine chinoise, l’élément Terre contient le plus de Yin, le plus de matière, le plus d’inertie. Ainsi, l’inter-saison est lié à l’élément Terre, et, aux méridiens de la Rate/Pancréas et de l’estomac sur un plan physiologique.

 

Ainsi entre le 20 octobre et le 7 novembre, il est important que notre élément Terre soit parfaitement fonctionnel pour passer dans l’hiver en douceur. L’élément Terre gère notre matière physique, nos chairs. Il s’assure de leur maintient correct, de leurs bonnes proportions et de leur position dans le corps par l’intermédiaire des muscles, des tendons et des fascias. Si son énergie s’affaiblit, les tissus subissent la gravité et descendent progressivement pouvant parfois engendrer des descentes d’organes dans les cas pathologiques. Mais si vous remarquez que votre posture s’avachit, que vous avez des difficultés à vous lever de votre chaise ou de votre lit, c’est un signe de début de faiblesse du Qi de la Rate et de l’Estomac. Comme l’élément Terre s’occupe de notre matière, il est très sensible à la nourriture que nous absorbons car c’est l’élément le plus dense que le corps aAutomne hiverbsorbe et transforme. Les erreurs nutritionnelles vont affaiblir l’élément Terre. Ainsi, faites attention durant ces période aux excès quantitatifs de nourriture et aux excès de saveur. Pareillement, les aliments humidifiant vont donner beaucoup de fil à retordre à l’élément Terre qui souffre souvent d’un excès d’humidité. Le climat devenant de plus en plus humide, il va falloir ralentir la prise d’aliment dits « humides » comme les courgettes, tomates, fruits d’été, concombre et s’orienter vers des aliments plus réchauffant et plus neutre comme les pommes de terre douces, les différentes variées de courges, les céréales entières (pas en farine), le panais, le gingembre. Le céleri et le fenouil seront intéressants également avec la pomme pour tiédir l’Estomac et faciliter la digestion. De même, la friture sera à éviter car les excès d’apports en graisses végétales ou animales vont aussi humidifier le corps.

J’espère que ces quelques informations et conseils vous aideront dans ce passage pas toujours évident dans l’hiver.

A bientôt et prenez soin de vous.

Lettre n°32 - L'hiver est là

Bonjour à toutes et à tous,

Energie rein hiverEn ces fêtes de fin d’année, je vous souhaite un bon solstice d’hiver. Eh oui, c’est aujourd’hui le 21 décembre que nous touchons le fond. C’est un peu cynique mais, également, tellement vrai, car c’est le jour où nous avons le moins de lumière sur 24h. La nuit est présente, et, avec elle, toute la magie de l’ombre, du deuil de nos projets, de la conscientisation de nos illusions mais aussi la réalisation de ce que nous avons véritablement créé et qui est en phase avec nos missions sur terre et les lois universelles de la nature.

L’hiver commence, dans le calendrier des saisons, vers le 7 novembre pour atteindre son point maximal le 21 décembre et s’effacer vers le 17 janvier. Ces dates sont en adéquation avec les cycles solaires et nous savons aujourd’hui qu’il y a un petit décalage entre ce que nous appelons les saisons, basées sur l’hydrométrie et la température, et le cycle solaire. Cela nécessite autant pour l’être humain que la nature, une petite adaptation. L’hiver est le moment où « la terre est en contact avec le ciel ». La nature étant au repos, elle laisse libre accès aux énergies reçues des astres (étoiles, lune, soleil) sur notre planète Terre. Pareillement, elle laisse librement la Terre répondre à ces messages. L’être humain, quand à lui, reste éveillé et au travail. Il subit ainsi beaucoup plus fortement, pendant cette période, ces influences et en subit les conséquences surtout s’il ignore ces phénomènes et s’acharne à lutter contre eux.

La médecine chinoise met en lien ces phénomènes célestes avec le corps car tout ce qui est à l’extérieur de nous se retrouve aussi à l’intérieur. Ainsi, ce sont les Reins qui gouvernent cette période de l’année en nous. Et tels une antenne, ils vont réagir avec ces phénomènes pour les intégrer dans le corps afin que ce dernier puisse s’adapter parfaitement à son environnement extérieur. Il est donc indispensable de préserver leur énergie en cette période d’autant plus que les Reins sont nos racines. C’est là qu’est conservé le Jing, l’énergie que nos parents et nos ancêtres nous ont transmise. Les chinois pensent que ce Jing se consume comme une bougie tout au long de la vie et lorsqu’il s’éteint, notre âme quitte simplement notre corps. C’est notre capital vie en quelque sorte et tous les excès que nous faisons vont être compensés par le Jing. Si nous nous épuisons à la tâche, si nous mangeons trop et non approprié, si nous avons des pensées négatives, si nos émotions sont exagérées, si nous sommes rancuniers, si nous procrastinons, bref si nous sommes en dysharmonie avec les lois de la nature, nous puisons dans notre Jing et nous réduisons notre espérance de vie. Si nous avons des enfants, nous réduisons la leur dès leur naissance et nous leur apprenons, par nos comportements erronés, un chemin de mort. Heureusement, tout est possible et tout est transmutable pour la personne qui le souhaite profondément.Meditation

Comment préserver nos reins voire rétablir une énergie abondante et riche ? Pas de secrets, le meilleur moyen de ressourcer ses Reins, c’est le repos. Le sommeil entre 22 et 24h ainsi que de 7 à 9h va grandement favoriser la régénération des Reins. Ainsi, en hiver, on se couche tôt et on se lève tard comme la nuit !! La marée énergétique du Rein étant de 17 à 19h (heure solaire donc 18 à 20h en ce moment), il convient de se reposer à ce moment-là. Les Reins étant impliqués dans la procréation, les femmes doivent se reposer pendant leur période de règles et pendant toute la phase de gestation si elles sont enceintes. Pour les hommes, il convient également de se reposer après les rapports sexuels et prendre une alimentation adaptée avant et après les rapports. Il est important également pour les hommes de limiter l’éjaculation qui est, pour lui, une perte de Jing direct. Il y a même des études scientifiques qui montreraient un lien entre Alzheimer et des masturbations très fréquentes. Ainsi, les chinois ont mis en place des pratiques proches du tantrisme pour justement pouvoir accéder aux plaisirs de la chair sans pour autant perdre son Jing.

AncetresLes Reins sont le siège de nos liens avec nos ancêtres. Ainsi, pour nous libérer de transmissions familiales ou pour améliorer notre Jing, des exercices de Qi Gong, des méditations, tapoter avec les poings sur les Reins (pour les faire vibrer) ou des thérapies entre 18 et 20h (en ce moment) seront beaucoup plus efficaces qu’à un autre moment dans la journée ou dans une autre période de l’année. De plus, l’énergie des Reins est le soutien des autres organes et s’ils sont faibles ils peuvent entraîner des déséquilibres du Foie mais aussi de la Rate, du Cœur et du Poumon. D’expérience, 90 % des personnes qui prennent rendez-vous avec moi ont leur énergie des Reins faible et dans 50 % des cas, elle est à l’origine des problèmes pour lesquels les personnes viennent chercher une solution et des conseils. Malheureusement, la période de fin d’année dans notre monde occidental est synonyme de course aux cadeaux, de stress de repas de Noël, d’angoisses pour les bilans de fin d’année etc. La majorité des personnes s’oublie alors que c’est le moment idéal de travailler le fond, de travailler notre terrain, la racine de nos problèmes.

Sur un plan alimentaire, il est intéressant pendant cette saison de favoriser l’assimilation de poulet, de sarrasin, de produits de la mer, d’algues, de cannelle, de clou de girofle, baie de genièvre, de poivre noir, de muscade, de légumineuses (haricots secs, fèves, lentilles, pois, azuki etc.), le soja, le sésame noir, ginseng et le fenouil. Les viandes de porc, de sanglier et de canard sont aussi à consommer mais avec modération tout de même. Tous les légumes racines sont également bons en cette période comme les carottes, betteraves, pomme de terre et navets et pour les fruits, privilégiez le citron, la châtaigne et les noix.

Si vous aimez les huiles essentielles, l’Ylang Ylang nourrira le YIN des Reins et la cannelle de Chine le Yang des Reins. Par contre, pensez à bien diluer les huiles essentielles dans de l’huile (comme l’huile d’olive par exemple) avant d’appliquer sur les Reins. La cannelle de Chine qui est dermocaustique peut causer des brûlures cutanées.

Voici pour cette newsletter quelques conseils pour bien passer la saison des fêtes, et si possible ménagez-vous pendant les repas, vos Reins et vos ancêtres vous remercieront.

A bientôt et prenez soin de vous.