hexagramme

La Lettre n°10

Vin chaudAvec l'arrivée des marchés de Noël qui fleurissent un peu partout, nous prenons conscience que l'hiver est bien là. Il y a deux éléments qu'il convient de bien prendre en compte à cette saison, il faut : se protéger efficacement du vent-froid et protéger et renforcer l'énergie des Reins et de la Vessie.


Pour se protéger efficacement du vent-froid et éviter ainsi les rhumes, états grippaux et autres désagréments saisonniers, il faut bien se couvrir et surtout au niveau de la nuque où sont localisés ce qu'on appelle en médecine chinoise, « les portes du vent ». Ce sont des points situés sur certains méridiens et par lesquels le vent peut plus facilement qu'ailleurs entrer dans le corps et apporter avec lui, le froid de l'hiver. Ce vent-froid qui est un « pervers externe » ou une énergie climatique externe va créer des troubles d'abord dans les méridiens avec des courbatures ou des douleurs par exemple, puis ensuite pénétrer dans les organes et semer la pagaille s'il n'est pas évacué par le corps avant.

Pour aider notre corps et faciliter l'évacuation de ces vents-froids, quelques éléments simples peuvent être mis en application :

  • la douche chaude

  • la maison ou l'appartement bien chauffé

  • le sauna de temps en temps

  • Les plantes chaudes ou décoctions de plantes chaudes comme la cannelle, le gingembre, clou de girofle, café, cacao, thé noir, thé fumé etc … Ainsi le vin chaud avec ses épices ou le grog sont des boissons traditionnelles pour évacuer ce froid. Attention, tout de même car l'abus d'alcool est néfaste à votre santé.

Comment savoir si vous avez ce qu'on appelle un froid interne ? Un froid interne est une énergie climatique exterFroidne froide qui s'est logée dans le corps et qui y séjourne et cause un ralentissement des fonctions physiologiques des organes, des entrailles et de tous les systèmes biologiques du corps. Et bien, on a froid et parfois certaines parties de notre corps sont également froides. Cependant, c'est un froid qu'on ne peut réchauffer avec un pull over ou 2 couettes. C'est la différence avec le vide de yang (la sensation de froid pourra être améliorée par le mouvement, le massage ou l'apport de chaud). Ici, le froid est constamment présent et n'évolue pas. On n'arrive pas à se réchauffer.


Parallèlement à la protection contre le vent-froid, il faut préserver son énergie des Reins car elle est très sollicitée pendant l'hiver. Nous puisons dans nos batteries des Reins pour réaliser tout ce dont nous souhaitons faire. L'apport d'énergie de la nature en hiver est faible, les légumes et fruits frais sont rares, la lumière est faible alors nous puisons dans les réserves que nous avons mises en place en automne et c'est les Reins qui thésaurise ces réserves.

Ainsi, évidemment, on évitera de se découvrir le bas du dos pour éviter le coup de froid sur les Reins qui pour le coup engendrera des dégâts surtout chez filles au niveau gynécologique car les Reins gouvernent la chambre de l'utérus et permet d'avoir des cycles réguliers et harmonieux. Chez les hommes également car on parle de plus en plus de problèmes d'infertilité masculine qui bien souvent provient d'un déficit du Jing (essence) des Reins.

On évitera de faire trop d'activités physiques et notamment de transpirer surtout le soir entre 18 et 20h actuellement. Si vous avez compris le paragraphe précédent, il faut également calmer sa libido. Par contre, le repos est préconisé (beaucoup d'animaux hibernent) et notamment le sommeil. En hiver, on se couche tôt et on se lève tard. Le sommeil est le meilleur moyen de recharger la batterie des Reins.

Fruits de merSur le plan alimentaire, on réduira tout les aliments piquants et amer. Par contre, tofu, lentilles, soja germé, algues, choux vert et choux rave vont aider à consolider les os. Les os, le squelette, la colonne vertébrale sont également sous le contrôle des Reins. Manger des aliments de saveur salée (pas de sel) vont renforcer l'énergie globale des Reins, comme les viandes et poissons fumés, les produits de la mer (crustacés, coquillages, poissons et algues), la charcuterie. Les aliments foncés de type racine vont aussi tonifier les reins comme les betteraves, carottes, pommes de terre douces. Les aliments ayant la forme de Reins sont les bienvenus (haricots blancs, azuki, flageolets etc.).


En phytothérapie, vous pouvez faire une cure à partir des PENTAOPHYTS. C'est une gamme de préparations à partir de 58 plantes européennes préparées fraîches (sauf 3) par un laboratoire français et qui ont une action sur l'énergie des entrailles et des organes selon la médecine traditionnelle chinoise. Ce n'est pas de la pharmacopée, ce sont des compléments alimentaires de phytothérapie. Si vous n'avez pas de déséquilibre particulier, un PENTAOPHYT Rein/Vessie HARMONISANT sera très bien.  

Pour les personnes avec des déséquilibres énergétiques de Reins/Vessie, il est préférable d'utiliser :

  • un PENTAOPHYT Rein/Vessie TONIFIANT avec

  • un PENTAOPHYT Poumon/Gros Intestin TONIFIANT ou HARMONISANT avec potentiellement

  • un PENTAOPHYT Rate/Estomac DISPERSANT

Cela va dépendre de votre bilan énergétique. Pour les personnes à qui j'ai fait un bilan énergétique, je peux vous indiquer gratuitement ce qu'il vous conviendrait le mieux, il suffit que vous me le demandiez par e-mail. Je distribue également ces produits.

La Lettre n°9 - L'entrée dans l'hiver

Hiver« En ce dixième mois (7 novembre - 6 décembre), l'univers est enfermé, l'eau se transforme en glace, la terre se craquelle, les dix mille êtres sont retournés à leurs racines. Au cœur du yin se prépare le retour du yang. L'énergie du cœur et des poumons est faible, l'énergie des reins est forte et abondante. Il faut nourrir leur souffle. » Extrait du So Wen.

Avec ces quelques lignes, nous entrons dans l'hiver (Dong en chinois) qui débute le 7 novembre. C'est la période de l'année ou l'énergie yin est la plus présente et avec elle l'immobilité, le froid, la matière et tout ce qui se situe en bas. Lorsque les chinois disent que « l'univers est enfermé » cela signifie que notre univers personnel se ferme au monde extérieur. A l'opposé de l'été, énergie yang d'extériorisation, nous entrons dans la partie yin de l'année avec l'intériorisation et l'introspection. L'univers que nous devons explorer pendant l'hiver est notre monde intérieur. Les activités comme la méditation introspective sera d'un grand intérêt et il conviendra de réduire les activités sportives. Les soirées au coin du feu avec un livre (de développement personnel) sera de mise. C'est également l'heure des bilans de l'année, bilan de vie passée, bilan de ce que ou qui nous sommes. C'est en ce sens que les « dix milles êtres (nous, les animaux, les plantes et tout ce qui vit) sont retournés à leurs racines ».

Quelle est la finalité de ce travail hivernal ?

Tout est cyclique dans la vie comme dans les saisons et « à partir du yin se prépare le retour du yang ». Le yang fleurissant du printemps provient des graines que nous semons et qui donnent les fruits de l'été qui nous permettent de vous développer. Pour que ce cycle soit vertueux, il faut au préalable que la graine semée soit correctement choisie avant de la mettre dans le sol et c'est tout le challenge de l'hiver. C'est donc le moment de choisir parmi toutes les graines que nous avons récoltés cette année en automne (et dans notre vie antérieure), celles qui nous seront bénéfiques pour l'année prochaine et les années à venir.


Pour que tout cela nous soit favorable, « l' eau se transforme en glace, la terre se craquelle ». Le choix doit venir de nos racines enfuient dans la terre et non Kunde nos émotions (l'eau). L'eau étant de glace ne peut nous brouiller l'esprit et la terre se craquelant, les racines sont mises à nue et se connectent directement au ciel (intuition, intelligence céleste). Ceci est repris dans l'hexagramme du dixième mois, Kun, le réceptif, composé de 2 trigrammes de la terre. La terre est représentée par 3 traits discontinus (yin) les uns au-dessus des autres. L'hexagramme Kun symbolise deux mains enserrant l'axe-vertical ciel-terre. Il évoque l'ouverture de la terre en communication avec le ciel. Les 6 traits « yin » montrent l’apogée du yin, malléable, poreux, obscur, stable et nourricier. La terre manifeste ainsi sa capacité à entendre sans précéder, à agir sans anticiper, à se rendre disponible, adaptable, aimante, aidante ou nourricière en fonction des impulsions qu'elle reçoit du ciel.

C'est un temps de rencontre et d'écoute où la communauté des femmes et des hommes sait se rassembler pour œuvrer en commun, se réjouir, fêter et resserrer les liens.