Informations générales sur la médecine chinoise

MoxaVous ne connaissez pas la Médecine Traditionnelle Chinoise ou MTC ? Normal. La Chine est bien loin de notre pays. Et malgré l'histoire, contrairement à la nôtre, sa médecine traditionnelle a perduré et a évolué durant plus de 3 000 ans.

Empirique, la médecine chinoise est issue de milliers d'années d'observation de l'Homme, de son équilibre entre le Ciel et la Terre et surtout de sa capacité naturelle à combattre les maladies (ce qu'on appelle aussi l'auto-guérison). Aujourd'hui dans nos pays occidentaux, les bienfaits de cette médecine sont de plus en plus médiatisés et disponibles grâce à des praticiens formés spécifiquement à ses référentiels, ses principes et ses techniques d'équilibre.

 

Ces quelques lignes vous présentent très succinctement les fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise. Je vous conseille si cela vous parle d'approfondir le sujet dans des ouvrages spécialisés.

 

 

 

 

Une médecine proche de l'Homme

Selon la médecine chinoise, ce n'est pas la maladie qu'il faut guérir, mais le malade.

Cela nous paraît forcément étrange puisque nos habitudes basées sur notre médecine institutionnelle a pour objectif de guérir des maladies. Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, les maladies sont l'expression de déficiences énergétiques du malade qui le place dans 2 situations :

  • Il n'est plus capable de faire face aux agressions externes (vent, froid, canicule, humidité, virus etc.)

  • Il n'est plus capable de rétablir l'harmonie entre ses organes internes (Cœur, Rate, Foie, Reins etc.)

 
Equilibre

L'objectif de tous traitements selon la Médecine Traditionnelle Chinoise est de rétablir l'équilibre par le comblement des déficits, l'évacuation des excédents et le dégagement des blocages du corps énergétique du malade. De ce fait, c'est une médecine autant préventive que curative.

 

Qu'est-ce que le corps énergétique ?

Toute matière est faite d’atomes qui sont en mouvement permanent (électrons autour du noyau). Ce mouvement vibratoire est appelé énergie (Einstein). Notre corps organique est non seulement fait d'atomes et donc d'énergie, mais il est aussi hautement organisé en réseaux (sanguin, lymphatique, nerveux, osseux, musculaire etc.). Ces derniers permettent :

  • la circulation de la matière (sang, lymphe, liquide céphalo-rachidien etc.) et

  • la circulation d'une activité vibratoire ou énergie dans tout le corps. 

 

Selon les Chinois, cette activité énergétique en mouvement constitue le corps énergétique.

La particularité de l'énergie par rapport à la matière est qu'elle peut s'échapper et se dégager de la matière dont elle est issue (ex : les ondes radio, wifi, la lumière, le son qui sont des énergies libérées de la matière dont elles en sont l'origine et circulent dans l'espace).

L’énergie présente dans le corps se concentre ou se rassemble en formant des lignes comme un réseau à l'image des réseaux que nous connaissons (sang, lymphe, nerfs etc.). Ces réseaux énergétiques sont appelés canaux ou méridiens. Les méridiens d'acupuncture sont des canaux disponibles au praticien à la surface de la peau. Chaque méridien profond ou de surface est relié à un organe particulier et sont également reliés entre eux.

 

L'Corpsintérêt d'utiliser les méridiens d'acupuncture est qu'ils sont disponibles à la surface du corps et nous permettent un accès (énergétique) direct aux organes (comme un fil téléphonique). Ils nous renseignent également sur l'état énergétique ou la qualité climatique et émotionnelle de l’environnement proche du méridien. Ainsi, lorsqu'il est obstrué par ce qu'on appelle une énergie perverse externe (froid, chaleur, humidité etc.), des douleurs apparaissent dans la partie du corps attaquée et si ce blocage n'est pas levé, le fonctionnement de l'organe lié à ce méridien peut en être affecté.

 

Une application intuitive de cette constatation, que nous avons tous pratiquée, est de se masser à l'endroit douloureux lorsqu'on se cogne. Nous permettons à notre organisme d'évacuer l'obstruction énergétique et sanguine (potentiellement) générée par le coup en augmentant la circulation de l'énergie et du sang localement à l'endroit lésé.

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise : moyens de prévention.

Notre corps énergétique cherche toujours à trouver le plus vite possible un équilibre par rapport aux contraintes qu'on lui impose. Il est bien souvent plus rapide et plus simple pour notre corps de compenser un déséquilibre par un autre déséquilibre, que de lever la contrainte imposée (par nos activités, par une maladie, par un traumatisme, par l'alimentation etc.).

Tant que ce déséquilibre reste énergétique, la médecine allopathique ne constate rien d’anormal dans les examens et nous déclare en bonne santé, même si nous ne nous sentons pas vraiment bien. Le déséquilibre énergétique n’a pas encore touché le corps physique au point de rendre nos analyses mauvaises ou pathologiques.

Par contre, cet équilibre basé sur la compensation de plusieurs déséquilibres, est instable. Tant que le corps a l'énergie suffisante pour maintenir cet équilibre, la santé n'est pas ou peu affectée mais un jour, tout peut se déstabiliser complètement à cause :

  • de l'addition d'une énergie perverse externe supplémentaire (un coup de froid ou de chaud) ;

  • de l'âge, de la fatigue, d'efforts physiques, émotionnels ou mentaux plus importants.

 

L’intérêt préventif de la médecine chinoise réside dans sa complémentarité avec la médecine allopathique. Elle travaille en amont de la médecine allopathique car si le déséquilibre atteint trop fortement le corps physique, il FAUT recourir à la médecine institutionnelle et surtout en cas d'urgence vitale.

Pour éviter d’en arriver là, nous avons tout intérêt à régulièrement faire un bilan de nos déséquilibres et ainsi régler les petits soucis de la vie (insomnie, petites douleurs, difficultés de digestion etc.) pour éviter par la suite de développer des maladies graves imposant des traitements lourds et difficiles à gérer pour notre corps et notre moral. Il est conseillé de faire ce bilan à chaque changement de saison voire une fois par mois pour les personnes qui sont confrontées à des environnements hostiles (stress, climat, émotions, réflexion mentale etc.).

Comme l'adage le dit : "mieux vaut prévenir que guérir". Les Chinois mettent cela en pratique plus souvent et bien mieux que nous.

 

Medecine chinoise

La Médecine Traditionnelle Chinoise : complément de suivi en médecine institutionnelle.

Lorsque le fonctionnement naturel du système énergétique est rompu, le corps bascule dans la maladie. Nous pouvons très souvent l'aider à retrouver son équilibre si la phase de maladie n'est pas trop profonde.

Toutes les pathologies traditionnelles sont du ressort de la MTC puisque celle-ci existe depuis plus de 3 000 ans et à cette époque beaucoup de nos pathologies existaient déjà.

Concernant le cancer, un accompagnement peut être mis en place en complément de la chimiothérapie ou de rayons afin d'aider le corps à accepter le traitement et atténuer les effets secondaires. Aucune personne ne sera prise en charge en MTC sans suivi médical institutionnel (et c'est également vrai pour les autres pathologies). Il vous sera donc demandé d'apporter des documents médicaux justifiant votre état de santé et son évolution biologique.

 

 

Les fondamentaux basés sur les 5 mouvements / dynamismes, le Ba Gang et les fonctions biologiques

 Comment faire un bilan de nos déséquilibres ?

 A partir du classement d'éléments issus de l'observation (langue), de la palpation (pouls, organes), de l'olfaction (odeurs), de l'audition (respiration) et de l'interrogation, nous pouvons définir des :

  • Manques ou excès d'énergie, de sang ou de liquides organiques

  • Excès de froid, de chaleur, de vent, d'humidité, de sécheresse, canicule

  • Déséquilibres en surface ou en profondeur du corps (aigu ou chronique)

  • Prédominances de symptômes yin ou yang

Tous ces éléments sont des règles de classification. Ces règles correspondent à des cycles d'engendrement des 5 mouvements ou dynamismes de la médecine chinoise eux-mêmes en relation avec des organes et des entrailles du corps (illustration ci-dessous). 5 dynamismes

 

Les bénéfices attendus

Comment le praticien vous aide à rester en bonne santé ?

TaijiSi vous allez chez un médecin occidental et que vous lui demandez de vous aider à rester en bonne santé, il va certainement vous donner quelques conseils globaux et, après quelques analyses, va probablement vous inviter à revenir tous les ans pour un suivi. Tout simplement parce que tant que vos analyses et autres examens sont bons, vous êtes en bonne santé (même si vous ne vous sentez pas au top de la forme).

Si vous demandez la même chose à un médecin chinois, il va bien noter toutes vos plaintes et vous ausculter sur un plan énergétique (pouls chinois, langue, palpations diverses) afin de se faire une opinion de votre équilibre général. Il va donc vous proposer d'améliorer votre équilibre global puis vous donnera des conseils d’hygiène de vie précis et adaptés à votre état énergétique ou vos tendances de déséquilibre afin de vous aider à maintenir un équilibre tout en préservant vos précieuses ressources énergétiques. L’homme en bonne santé est un homme qui a les "Reins" solides.

 

Les Reins sont en MTC la réserve d’énergie du corps, la «batterie» du corps. Une partie de ces Reins est à l’image d’un « compte épargne » que nous recevons à la naissance par nos parents qui a la particularité de ne faire que se vider et de ne jamais plus se remplir. Et puis heureusement, il y a une partie à l’image d’un « compte courant » qui se remplit tous les jours grâce à notre respiration, notre alimentation et nos pensées en un mot notre hygiène de vie et c'est là-dessus que nous pouvons avoir un impact parfois important.

 

 

 

 

Le travail personnel

Contrairement à la médecine allopathique qui vous donne une solution clé en main, la médecine chinoise requiert du travail de la part de chacun. Changer des mauvaises habitudes demande toujours du temps, du travail et souvent aussi de la patience.

 

Après chaque séance, le praticien vous donnera des outils pour prolonger l'élan du traitement énergétique réalisé jusqu'à la prochaine séance voire plus. Le praticien par ses actes favorise l'équilibration énergétique du corps en lui transmettant des messages de changement mais c'est vous, avec votre nouvelle approche de votre corps, qui prendrez le relais.

Vous l'avez compris, les résultats dépendent non seulement du bilan énergétique, du traitement réalisé par le praticien et de votre implication et votre volonté à rétablir les déséquilibres mis en place parfois sur plusieurs années voire plusieurs générations.

 

Fleurs